Category Archives: Non classé

Les magasins d’usine et villages de marques : temples du shopping touristique. Panorama de l’évolution des centres de magasins d’usine et villages de marques en Europe (C. Lamy)

Le développement des centres de magasins d’usine, puis des villages de
marques, est un phénomène qui date d’une vingtaine d’années. Ces centres commerciaux d’un nouveau type, qui promettent à leurs clients de faire de “bonnes affaires”, ont une force d’attraction suffisamment grande pour devenir des motifs de courts séjours, ainsi qu’en atteste le succès de Troyes. Progressivement, ces lieux marchands renforcent leurs dimensions festive et ludique.

Source : Caroline LAMY, experte Magdus. Article publié dans le numéro spécial « Tourisme et shopping » (1re partie : Luxe, mode et bonnes affaires) de la revue « Espaces, tourisme et loisirs » n°269, avril 2009, pp. 30-38.

{{Lire l’intégralité de l’article}}

Les magasins d’usine et villages de marques, temples du shopping touristique. Panorama de l’évolution des centres de magasins d’usine et villages de marques en Europe

{{Résumé}} : Le développement des centres de magasins d’usine, puis des villages de marques, est un phénomène qui date d’une vingtaine d’années. Ces centres commerciaux d’un nouveau type, qui promettent à leurs clients de faire de “bonnes affaires”, ont une force d’attraction suffisamment grande pour devenir des motifs de courts séjours, ainsi qu’en atteste le succès de Troyes. Progressivement, ces lieux marchands renforcent leurs dimensions festive et ludique.

{{Source}} : Caroline LAMY, experte Magdus. Article publié dans le numéro spécial « Tourisme et shopping » (1re partie : Luxe, mode et bonnes affaires) de la revue « Espaces, tourisme et loisirs » n°269, avril 2009.

{{Lire l’intégralité de l’article}}

Troyes

{{Depuis une vingtaine d’années, les magasins d’usine font la renommée et le succès touristique de la ville de Troyes, « capitale européenne des magasins d’usine »}}. Malgré une concurrence croissante du secteur en France, Troyes reste la référence incontestée tant pour les consommateurs que pour les professionnels du marché. Les trois centres de magasins d’usine et de marques troyens, qui bénéficient d’une {{zone de chalandise extrêmement vaste couvrant le quart Nord-Est du pays, attirent chaque année 5 millions de visiteurs dont 4 millions extérieurs au département de l’Aube}}. Les acteurs économiques et touristiques reconnaissent les centres de magasins d’usine et de marques comme levier de développement économique et touristique pour le territoire. {{Les retombées économiques indirectes issues de la fréquentation des visiteurs des centres de marques sont évaluées à 50 millions d’euros}} (hors chiffres d’affaires des centres).

{{Dates-clés des magasins d’usine troyens}}

{{1936}} Apparition du premier magasin d’usine en France à Troyes
{{1983}} Ouverture du premier centre de magasins d’usine en Europe
à Troyes (ADIS)
{{1993}} Ouverture du centre « Marques Avenue »
{{1995}} Ouverture du centre « McArthurGlen »

{{Chiffres-clés des magasins d’usine troyens (2008)}}

{{
Surface de vente (m²)}} : 85 000
{{Nombre de centres}} : 3
{{Nombre de boutiques}} : 300
{{Nombre d’emplois}} : 1 200
{{Estimation CA annuel}} : 250 M€ (dont 155 M€ en période hors soldes)
{{Nombre de visiteurs}} : 5 millions dont 4 millions extérieurs au
département de l’Aube



Source : Observatoire Magdus, 2008

{{Estimation des retombées économiques
issues de la fréquentation des visiteurs
des centres de marques pour le territoire troyen (2008)
}}


Type de retombées : estimation
Directes : 250 M€
Indirectes : 50 M€ (dont la moitié pour le secteur HORECA)


Source : Observatoire Magdus, 2008


{{Caractéristiques de la clientèle selon son origine (2008)}}

{{Critères}} {{Aubois}} {{Touristes commerciaux}}
Nombre de personnes par groupe 2.5 3.9
Etablissement d’un budget Oui : 22 % Oui : 32 %
Fréquence de passage annuelle 66 % des Aubois viennent
plus de 5 fois par an
2,6 passages par an
Panier moyen par consommateur 69 € 217 €
Durée du séjour Une journée : 58 % (55 % en 1998)
Plus d’une journée : 24 % (12 % en 1998)

Source : Observatoire Magdus, 2008

{{L’évolution du secteur des magasins d’usine troyens en quelques chiffres}}

{{1993}} {{1999}} {{2004}} {{2008}}
103 cellules commerciales
35 107 m² de surface de vente
341 emplois
1 emploi pour 103 m²
taille moyenne d’un magasin : 341 m²
203 cellules commerciales
67 630 m² de surface de vente
755 emplois
1 emploi pour 90 m²
taille moyenne d’un magasin : 333 m²
263 cellules commerciales
81 109 m² de surface de vente
1 064 emplois
1 emploi pour 76 m²
taille moyenne d’un magasin : 308 m²
280 cellules commerciales
85 000 m² de surface de vente
1200 emplois
1 emploi pour 70 m²
taille moyenne d’un magasin : 303 m²

Source : Observatoire Magdus, 2008

{{Historique du secteur des magasins d’usine de Troyes}}


{{Plus d’infos sur les centres de marques troyens: McArthurGlen, Marques Avenue et Marques City}}
-* {{McArthurGlen Troyes}}
_ [->http://www.mcarthurglen.fr/destocka…]

-* {{Marques Avenue Troyes}}
_ [->http://www.marquesavenue.com/index_centre.php?centre=4]

-* {{Marques Avenue Troyes Maison et Décoration}}
_ [->http://www.marquesavenue.com/index_centre.php?centre=5&lang=fr]

-* {{ Marques City}}
_ [->http://www.marquescity.com]

{{Interviews des acteurs troyens}}

[François Scalabre est Responsable Marketing France du groupe McArthurGlen.
Il développe pour Magdus deux actualités du groupe McArthurGlen : l’ouverture de la phase 4 du centre McArthurGlen de Troyes (le 05.04) ainsi que le lancement d’une campagne de publicité dans les salles obscures (à partir du 28.03).->http://www.magdus.fr/Paroles-d-expert]

[Alain Salzman est Président-Directeur Général du groupe « Concepts et Distribution » qui compte 7 centres de marques en France, six sous l’enseigne « Marques Avenue » et un sous l’enseigne « Quai des marques ».
Dans cet entretien, il développe la place et le positionnement qu’occupe « Concepts et Distribution » sur le marché des centres de marques en France.->http://www.magdus.fr/Paroles-d-expert,694]

{{Etudes}}

A Troyes, l’impact du tourisme commercial, suscité par le développement des centres de marques, est extrêmement important. C’est l’ensemble de l’économie locale qui bénéficie de cet apport de richesses extérieures. Or, entre la fin des années 1990 et le début des années 2000, le paysage commercial national des centres de marques s’est transformé, générant par là même des changements dans le comportement des chalands extérieurs.

-*Quelles ont été, à Troyes, les incidences sur le tourisme commercial ?
-*comment l’emploi dans la distribution et plus particulièrement dans le secteur de l’habillement a t-il évolué ?
-*Le commerce traditionnel a-t-il enregistré une réelle modification de sa structure ?



{{Pour consulter les études réalisées sur les magasins d’usine et les centres de marques troyens, [cliquez ici->http://magdus.fr/Analyse-de-l-evolution-de-la]}}

{{Pour plus d’informations, vous pouvez nous contacter par courriel : [->accueil@magdus.com]}}

Lot of project known to be under consideration

At the end of may 2008, there were about 20 projects to set up in France concerning a sales area of around 226.000 sqm.

{{{ {{Factory outlet centres in project in France
(november 2008)}} }}}










For more information, you can contact us by e-mail:[->accueil@magdus.com]

Troyes

{{Since about twenty years, factory shops have made the fame and the tourist success of the city of Troyes in France which is the “European capital of factory shops”}}. In spite of an increasing competition of the Factory Outlet sector in France, Troyes remains the uncontested reference both for the consumers and for the professionals of the market.

{{The 3 FOC of Troyes benefit from an extremely vast customer catchment area covering the Northeast quarter of the country, attract 5 million visitors every year.}}

The economic and tourist actors recognize the FOC as a chance for the economic and the tourist development of the territory. {{The indirect economic effects bound to the visits of the customers of the centres are estimated at 50 million euros}} (except turnovers of the centres).

{{Keys dates of the factory shops in Troyes}}

{{1936}} opening of the first factory shop in France at Troyes
{{1983}} opening of the first FOC in Europe at Troyes (ADIS)
{{1993}} opening of the centre « Marques Avenue »
{{1995}} opening of the centre « McArthurGlen »

{{Key figures of the factory shops in Troyes (2008)}}

{{Sales area (m²)}} : 85 000
{{Number of centres}} : 3
{{Number of shops}} : 300
{{Number of jobs}} : 1 200
{{Estimation annual turnover}} : 250 M€ (among which 155 M€ except sales)
{{Number of visitors}} : about 5 millions



Source : European Factory Outlet Centres Observatory, 2008

{{Estimation of the economic effects bound to the visits of the FOC’ customers for the territory of Troyes (2008)}}


Types of effects : estimation
Direct : 250 M€
Indirect : 50 M€ (half part for the hotels, restaurants & cafes)


Source : European Factory Outlet Centres Observatory, 2008


{{Characteristics of the visitors according to their origin (2008)}}

{{Characteristics}} {{Local visitors}} {{FOC tourists}}
Number of persons by group 2.5 3.9
Establishment of a budget Yes : 22 % Yes : 32 %
Annual frequency of visits 66 % of the local visitors come
more than 5 times per year
2,6 visits by year
Average basket by consumer 69 € 217 €
Duration of the stay One day : 58 % (55 % in 1998)
More than one day : 24 % (12 % in 1998)

Source : European Factory Outlet Centres Observatory, 2008

{{The evolution of the factory shops’ sector in Troyes }}

{{1993}} {{1999}} {{2004}} {{2008}}
103 shops
Sales area : 35 107 m²
341 jobs
1 employee per 103 m²
Size average of a store: 341 m²
203 shops
Sales area : 67 630 m²
755 jobs
1 employee per 90 m²
Size average of a store: 333 m²
263 shops
Sales area : 81 109 m²
1 064 jobs
1 employee per 76 m²
Size average of a store: 308 m²
280 shops
Sales area : 85 000 m²
1200 jobs
1 employee per 70 m²
Size average of a store: 303

Source: European Factory Outlet Centres Observatory MAGDUS, 2008


{{More information about the FOC at Troyes : McArthurGlen, Marques Avenue & Marques City}}
-* {{McArthurGlen Troyes}}
_ [->http://www.mcarthurglen.fr/destocka…]

-* {{Marques Avenue Troyes}}
_ [->http://www.marquesavenue.com/index_centre.php?centre=4]

-* {{Marques Avenue Troyes Maison et Décoration}}
_ [->http://www.marquesavenue.com/index_centre.php?centre=5&lang=fr]

-* {{ Marques City}}
_ [->http://www.marquescity.com]

{{For more information, you can contact us by e-mail : [->accueil@magdus.com]}}

Soldes d’hiver 2009 en France : les centres de marques ne connaissent pas la crise

A l’occasion des soldes d’hiver entamés le 07 janvier 2009, l’équipe de l’observatoire Magdus a lancé pour la seconde fois une enquête auprès des directions de centres de magasins d’usine et de marques en France afin de recueillir leur bilan sur la première période des soldes. Cette synthèse, qui regroupe les principaux résultats de cette enquête, met en lumière les premières grandes tendances de cette période de soldes et établit une comparaison avec celles de l’hiver 2008. Le premier bilan de ces soldes d’hiver est positif. Dans un contexte conjoncturel défavorable, il semble en effet que la majorité des centres de magasins d’usine et de marques soient peu affectés par la crise.

{{Lire l’intégralité de l’étude :}}

4ème colloque Magdus, 7 et 8 avril 2010 – Troyes (France)

Après le succès des trois colloques organisés par l’observatoire Magdus, notre équipe prépare actuellement la {{quatrième édition du colloque européen qui aura lieu les 7 et 8 avril 2010 à Troyes}}.

Nos colloques attirent les acteurs clés du secteur des centres de magasins d’usine et de marques en Europe : les promoteurs, les marques, les investisseurs, les cabinets d’études et de conseils, les collectivités territoriales, etc. {{La quatrième édition}} a toujours vocation à faire le point sur les nouvelles tendances du secteur des centres de marques et à mettre en lumière celles de demain. {{La nouveauté en 2010 : des stands seront proposés aux acteurs du secteur}} afin qu’ils puissent présenter leurs concepts, leurs projets, démultiplier leurs contacts, prospecter et développer leurs activités à l’échelle européenne.

{{Votre avis nous intéresse !}}
Vous souhaitez nous faire part de vos attentes et de vos idées concernant les thématiques du prochain colloque Magdus ?

-*{{[Cliquez ici pour compléter le formulaire->http://www.magdus.fr/spip.php?page=formulaire&id_formulaire=9]}}

4th Magdus conference, 7th and 8th April 2010 – Troyes (France)

After the success of the three conferences organized by the Magdus observatory, {{our team is preparing the fourth edition of the Magdus’ European conference which will take place on April 7th and 8th, 2010 in Troyes (France).}}

Our conferences attract the key actors of the FOC’s sector in Europe: the developers, the brands, the investors, the offices of studies and advice, the regions with a measure of autonomy, etc. The fourth edition always has vocation to review the new tendencies of the sector of its perspectives. {{New in 2010: stands will be proposed to the actors of the sector}} to present their concepts, their projects, increase their contacts and develop their activities at the European scale.

{{Your opinion interests us !}}
You wish to communicate us your expectations and your ideas concerning the themes of the next Magdus’ Conference?

-*[{{Click here to complete the form below !}}->http://www.magdus.fr/spip.php?page=formulaire&id_formulaire=10]

Projet “Les Collines de Honfleur” : entrevue avec M. Vaquier (Bouwfonds Mab Development), J-M. Gabas (Neinver) et E. Lehéricy (CCI Pays d’Auge)


_
_ {{Interview Marc Vaquier}}
_ {Président Directeur Général du groupe Bouwfonds mab development}
_
_ {{Magdus : Le projet « Les collines de Honfleur » marque l’entrée de votre groupe dans le marché des centres de marques. Pour quelles raisons avez-vous intégré ce secteur spécialisé ?}}
_
_

Nous sommes un groupe d’origine néerlandaise implanté en France depuis une trentaine d’années. Nous nous sommes spécialisés dans le développement commercial en créant notamment des concepts innovants (par exemple, Domus en région parisienne). Le secteur des centres de marques est le seul domaine dans lequel nous n’étions pas encore présents. Nous nous sommes aperçus ces dernières années qu’il y avait un réel potentiel de développement dans ce secteur en France. Notre entrée sur ce marché est une extension naturelle de notre activité. Or, nous avons conscience qu’il nous faut nous forger une culture et une expérience sur le sujet. C’est pour cela que nous avons souhaité porter ce projet en partenariat avec un des leaders reconnus en la matière sur le marché européen : Neinver. Cette première, sur un site aussi prestigieux que celui d’Honfleur, est une formidable aventure pour notre groupe.
_
_
_ {{Est-ce que le projet d’Honfleur constitue un « coup d’essai » ou marque-t-il une réelle volonté d’investir durablement le secteur ? Avez-vous d’autres projets en France ?}}
_
_ Aujourd’hui, il existe encore de réelles potentialités en France. La moitié Sud du pays est dépourvue de ce type d’équipements. En France, notre groupe a étudié quatre projets. Notre « jeune » expérience sur le sujet nous a permis d’appréhender la fragile alchimie nécessaire pour réussir un tel projet. Tous les territoires ne sont pas nécessairement en capacité d’accueillir un tel équipement. De plus, le développement des centres de marques doit demeurer maîtrisé pour assurer la pérennité du concept. Le projet d’Honfleur est le seul auquel nous avons donné suite pour l’instant.
_
_
_ {{Si vous réalisez d’autres projets après celui d’Honfleur, nouerez-vous des partenariats avec d’autres promoteurs spécialisés ?}}
_
_ Si le projet d’Honfleur va nous permettre d’acquérir de l’expérience dans ce secteur spécialisé, je crois pour l’instant que nous aurons besoin de partenaires qui, à l’image de Neinver, connaissent vraiment le concept avant de nous lancer seul dans ce genre de programme.
_
_
_
_ {{Interview Juan Marcos Gabas}}
_ {Operations Director du groupe Neinver}
_
_ {{Magdus: Ce projet marque votre entrée sur le marché français. Pourquoi ce dernier a-t-il retenu votre attention ?}}
_
_

Le groupe Neinver, qui occupe le rang de troisième opérateur européen dans le secteur des centres de marques, est déjà présent dans quatre pays : en Espagne, en Italie, au Portugal et en Pologne, pays qui offrait un fort potentiel au regard du caractère émergent de son économie . Notre société a été pionnière sur les marchés espagnol et polonais et elle est actuellement leader dans ces deux pays. Le rang que tient Neinver aujourd’hui au niveau européen marque de façon décisive sa volonté de développement sur d’autres marchés, dont la France constitue une priorité absolument majeure. En tant qu’opérateur leader, nous ne pouvons pas être absents sur ce marché si une opportunité s’y présente. Pour nous, la France est un marché historiquement symbolique, qui offre encore des potentialités et c’est un marché porteur car de nombreuses régions sont encore dépourvues de centres de marques, c’est notamment le cas du Sud et du quart Nord-ouest de la France. Au même titre, l’Allemagne qui offre également des possibilités, constitue notre deuxième grand axe de développement pour les prochaines années.
_
_
_ {{Est-ce que le projet d’Honfleur constitue un « test » ? Avez-vous d’autres projets en France ?}}
_
_ Le projet d’Honfleur n’est pas un test. Il marque notre volonté réelle de nous introduire sur le marché français. Nous avons la chance d’entrer sur le marché « par la grande porte » sur un site aussi prestigieux que celui d’Honfleur. Le choix des pouvoirs publics qui s’est porté sur le groupe Neinver, alors que celui-ci n’était pas présent en France, est une formidable reconnaissance de notre savoir-faire. Il faut en profiter et à cet égard, nous nous intéressons activement au marché français
_
_
_
_ {{Eric Lehéricy}}
_ {Directeur Général de la CCI du Pays d’Auge}
_
_ {{Magdus : Le syndicat mixte « Parc d’activités Calvados Honfleur » a choisi Bouwfonds MAB development et Neinver pour la réalisation du centre de marques « Les collines de Honfleur ». Pourquoi le syndicat mixte a-t-il opté pour un centre de marques dans le cadre du plan d’aménagement de ce parc d’activités ?}}
_
_

Il y avait une volonté forte de la part du syndicat de ne pas installer sur la zone un « retail park » classique qui aurait sans doute contribué à une saturation de l’offre régionale existante et déstabilisé ainsi les zones commerciales alentours pourvues de ce type d’équipement. L’intégration d’un centre de marques au sein du parc devrait renforcer l’attractivité du territoire par la création d’activités complémentaires à celles déjà présentes (tourisme, hôtellerie et restauration). Par ailleurs, la réalisation d’un centre de marques va permettre d’apporter une offre commerciale inédite dans la partie Nord Ouest de la France. Le projet de village de marques représente un enjeu de développement territorial majeur. Potentiellement vecteur de développement économique (emplois crées directs et indirects, retombées économiques) et touristique (le tourisme commercial apporte une nouvelle dimension touristique à la région), il devrait également contribuer à structurer l’espace au travers de la réalisation d’un équipement formidablement attractif et s’inscrivant fondamentalement dans une logique de développement durable.
_
_
_ {{Quelle est la position de la CCI concernant le projet de centre de marques ?}}
_
_ Nous avons un avis plutôt favorable concernant le projet. Le centre de marques est un formidable vecteur de développement économique pour le territoire. La CCI comprend les craintes légitimes de certains commerçants face au risque de déstabilisation de cet équipement. Mais certaines craintes sont souvent liées au fait que ce concept commercial reste méconnu. Par ailleurs, nous nous sommes engagés à accompagner les commerçants locaux pour qu’ils puissent tirer profit de la venue des touristes commerciaux de Honfleur vers le reste du Pays d’Auge. Nous allons mettre en place des actions telles que l’organisation d’une journée d’études à Troyes, capitale européenne des centres de marques, d’ici la fin de l’année. Nous avons également pour projet la constitution de groupes de travail dans les mois à venir sur le thème du commerce, du tourisme et notamment sur l’impact des centres de marques sur le commerce existant.



{Propos recueillis par Caroline Lamy pour Magdus, octobre 2008}

—–

– {{Pour en savoir plus sur le projet “Les Collines de Honfleur” :}}
_

– {{Pour en savoir plus sur le groupe Bouwfonds Mab Development : www.bouwfonds.fr}}

– {{Pour en savoir plus sur le groupe Neinver : www.neinver.com ou www.factory.es}}